Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

BEN ALI . Monte dans l' Avion imbecile phrase prononcé par Leila Trabelsi

« Monte dans l'avion, imbécile, toute ma vie, il aura fallu que je supporte tes conneries ! », a dit Leïla Trabelsi à Zine El Abidine Ben Ali avant de quitter la Tunisie  13/02/2011

« Monte dans l'avion, imbécile, toute ma vie, il aura fallu que je supporte tes conneries ! », a dit Leïla Trabelsi à Zine El Abidine Ben Ali avant de quitter la Tunisie

Le magazine français Le Nouvel Observateur a révélé de nouveaux secrets sur les dernières heures au pouvoir du président tunisien déchu, Zine El Abidine Ben Ali et sur sa famille avant de quitter le territoire tunisien. Ben Ali a été offusqué par sa femme Leïla en montant à bord de l'avion, à l’aéroport international de Carthage-Tunis. 

L’ex-président tunisien a expliqué à sa femme qu’il ne voulait pas quitter la Tunisie. Le magazine Le Nouvel Observateur a indiqué que Ben Ali ne voulait pas prendre l'avion qui l’attendait à l’aéroport international de Carthage-Tunis pour le conduire vers l’Arabie Saoudite ainsi que sa femme.
 
Face au refus de l’ex-président tunisien, sa femme Leïla lui cria : « Monte, imbécile, toute ma vie, il aura fallu que je supporte tes conneries! ».
Le magazine rapporte qu’un officier de l’armée de l’air tunisienne, dont elle n’a pas dévoilé l’identité, a assisté à la scène. Il explique que Ben Ali, 74 ans, qui a gouverné la Tunisie avec une main de fer jusqu’à sa chute le 14 janvier dernier aurait réagi d’une manière indigne de son statut de président de ce pays. Cet officier raconte que Zine El Abidine Ben Ali a refusé de monter dans l'avion.
 
En effet, il a résisté sur le tarmac de l'aéroport de Tunis, s’est tordu les mains, a serré sa petite mallette noire, son seul bagage et a essayé de rebrousser chemin vers la Mercedes noire qui venait de le déposer. Il supplia : « Laissez-moi, je ne veux pas y aller, je veux mourir ici dans mon pays ». Mais sa femme et le directeur de la sécurité, Ali Seriati, l’ont obligé à monter dans l’avion. « Tu vas monter… », lui a crié Seriati.
 
Suite à l’insistance de sa femme et du directeur de la sécurité, Ben Ali décide enfin de monter à bord de l’avion accompagné par de sa femme Leïla, de leur fils Mohamed, de sa fille Halima, du fiancé de celle-ci, du serviteur Moustafa, qui a tenu à les accompagner et de deux employées de maison philippines. Des sources proches de la famille Ben Ali estiment que l’ex-président tunisien suivait à la lettre les « ordres de sa femme Leïla, appelée en Tunisie « Macbeth de Carthage ».
 
En effet, Ben Ali exécutait à la lettre ses recommandations. Apres que les médecins lui ont diagnostiqué un cancer de la prostate, il a émis le vœu de se retirer de son poste, mais Leïla l’a convaincu de rester à la tête de la Tunisie. Les mêmes sources estiment que Leïla Ben Ali voulait que son mari reste au pouvoir jusqu’à ce que son fils Mohamed soit en mesure de remplacer son père à la tête de la Tunisie, ou qu’elle se porte candidate à la présidentielle. L’officier qui a accompagné l’ex-président tunisien durant le vol raconte que Ben Ali se rendait chaque 10 minutes au cockpit et disait au commandant de bord qu':« une fois arrivés à Djeddah, tu me ramènera en Tunisie, n’est-ce pas ? ».. 

Ahmed Alioua/ Version française M.D



14/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres