Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

La science - fiction qui rejoint la réalité

La  série  Star  Trek  nous  avait  familiarisé  avec  certaines  innovations  technologiques  ,  qui  à  l'  époque  paraissait  plus  ou  moins  loufoques  , mais  aujourd' hui  avec  les  progrets  de  la  science  , elles  deviennent  réalistes  tel  que  le  portable  qu'  utilisait  le   capitaine  Kirk  pour  contacter  son  vaisseau  .

La  seringue  hypodermique  en  est  un  autre  exemple  .

SERINGUE HYPODERMIQUE

 

 

 

Les seringues à aiguilles ont définitivement disparu. Elles ont été remplacées par des seringues hypodermiques, sortes de pistolets injecteurs, sous forte pression, qui permettent d'injecter, dans le flux sanguin du patient, le produit sans introduire un objet dans la peau. Appelées aussi Hypospray, elles ne provoquent aucune douleur lors de l'injection. La solution médicamenteuse est synthétisée dans une ampoules insérée à la base de l'hypospay.

 

 

 

Version antérieur utilisée dans la série originale par le Dr McCoy

 

Aux  dernières  nouvelles  ,  Des scientifiques coréens (Université de la Corée du Sud) ont en effet trouvé une manière de faire des  piqures  qui utiliseraient   des lasers. La technologie utilise donc des lasers pour injecter directement les substances sous la peau avec juste la force nécessaire, de manière indolore. Le type de laser dont il est question est déjà communément utilisé par les dermatologues, en particulier pour les traitements de nature esthétique. Les chercheurs ont juste adossé à ce laser un adaptateur pour obtenir une technologie innovante d'injection.

Le but du laser est de générer de manière très brève une bulle de vapeur au sein du fluide qui contient le composé à injecter. La pression de la bulle engendre une contrainte élastique sur la membrane qui sépare de l'eau du médicament. Cela fait que le médicament se retrouve propulsé dans un jet très étroit ; si étroit, à peu près la largeur d'un cheveu, qu'il rentre sous la peau. Des tests sur des animaux de laboratoire ont montré que le jet rentre de plusieurs mm sous la surface de la peau, sans rien endommager au passage. Il faut maintenant créer des dispositifs à bas coût pour un usage dans le milieu médical.



20/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres