Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Le commandant Cousteau se serait converti à l' Islam

 

http://youtu.be/6vxnApK4O48

Une rumeur persistante circule parmi les musulmans et affirme que le commandant Cousteau (11 juin 1910 / 25 juin 1997) se serait converti à l'islam après avoir découvert dans le coran une « révélation » concernant le mélange, ou plus exactement l'impossibilité (sic !) de mélange des eaux douces et des eaux salées.

Tout  avait   commencé   lorsque  l'  attention de Cousteau fut soulevée sur une curiosité, il avait remarqué que les organismes - plantes et animaux - qui vivent dans la Méditerranée - varient en quelques détails de ceux vivant dans l'océan Atlantique.

Pour vérifier ce fait, Cousteau navigua accompagnée d'une mission scientifique, dans le détroit de Gibraltar, là où se trouve la frontière entre l'océan Atlantique et la mer Méditerranéenne. Une fois sur place, il commença à chercher et à explorer, afin d'expliquer cet étrange mystère.

Après études, Cousteau dit : « Les premiers résultats que nous avons obtenus  ont soulevés ma curiosité et mon grand étonnement, en effet, nous avons vérifié et trouvé l'existence d'un flux d'écoulement d'eau qui sépare les eaux de la Méditerranée et l'océan Atlantique;  aucun des deux ne se touche, ni ne se mélange.
Cousteau raconta, après cet épisode, à son ami Maurice Bucaille, et lui fit part de sa découverte, une découverte merveilleuse ! J'ai eu la grande surprise; Cousteau raconta que son ami le secoua violemment, en disant:

« Si vous voulez savoir, vous et vos collègues Allemands qui vous ont précédés  et découvrir cette vérité, vous n'avez qu'à lire le livre saint des musulmans (Coran), qui nous a raconté cette nouvelle, il y a mille et quatre cents années ! » Ainsi,  ce fut la raison de la conversion de Cousteau à l'Islâm, avec foi et certitude.

Rappelons que « la rumeur Cousteau » se base sur le verset coranique suivant :
C'est lui qui a rapproché deux mers, l'une d'eau douce et rafraîchissante, l'autre salée et amère, et il a placé entre elles un espace et une barrière insurmontables. (Sourate XXV (25), verset 55, version de Kasimirski)
Ou encore :
Et c'est Lui qui donne libre cours aux deux mers : l'une douce, rafraîchissante, l'autre salée, amère. Et il assigne entre les deux une zone intermédiaire et un barrage infranchissable. (Sourate XXV (25), verset 53, version du coran de Mohammed Hamidullah)
Ou encore :
Il a fait confluer les Deux-Mers, celle-ci, potable, douce, celle-là, salée, saumâtre, mettant entre elles une barrière: « Lieu strictement prohibé. ». (Sourate XXV (25), verset 53, version du coran d'André Chouraqui)
Ou encore :
C'est le Tout-Puissant qui a rapproché deux mers, l'une d'eau douce, et l'autre d'eau salée. C'est lui qui a posé entre elles une barrière insurmontable. (Sourate XXV (25), verset 55, version du coran de Savary)

Se  phénomène  avait  déjà  été  découvert  dans  une  autre  région  du  monde  (  la  mer  rouge  )  .

Lors  d'  un  reportage  dans  la  Mer  Rouge  ,  Cousteau  aurait  découvert  que  l'  eau  salée  et l' eau  douce  ne  se  mélangent  pas  , cela  allant  à l' encontre  des  règles  fixées  par  la science d' aujourd' hui  ;

 Il aurait ensuite parlé de cette découverte a un "scientifique" musulman qui lui aurait ensuite appris que le Coran mentionnait déjà l'impossibilité du mélange de l'eau douce et de l'eau salée à l'endroit où Moise aurait écarté les mers .



08/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres