Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Les Abeilles disparaissent de la planète

Aux USA aussi : Les abeilles disparaissent mystérieusement causant une tragédie nationale
 
 
 
 
 
la  fin  des  Abeilles  devient  dramatiques  aux  Etats - Unis
 


Nezavisimaya Gazeta, Traduit par Guerman Grachev, le 20 mars 2007


​​​​Une crise chez les abeilles se répand dans tout le pays aux Etats-Unis. Récemment les abeilles ont commencé à disparaître rapidement à travers le pays dans 24 États. Pour des raisons inconnu, les abeilles s'envolent pour rechercher le nectar et le pollen et ne reviennent tout simplement jamais dans leurs colonies. Les pertes d'abeille varient à ce qu'on dit de 30 à 60 pour cent sur la Côte Ouest. La situation est encore pire sur la Côte Est et au Texas où les apiculteurs ont relevé des pertes de plus de 70 pour cent.


​​​​À part produire du miel, les abeilles assurent aussi la pollinisation d'une diversité de plantes servant à la nourriture humaine. Tous les ans les abeilles pollinisent pour une valeur d'environ 14 milliards de dollars de graines et de récoltes aux Etats-Unis, en grande partie des fruits, des légumes et des noix. Les mystérieuses pertes soudaines rendent les apiculteurs de plus en plus intéressés au sujet de leur vie. Les chercheurs disent que les abeilles peuvent mourir de causes naturelles ; elles peuvent devenir désorientées ou tomber victimes d'acariens. Selon des apiculteurs, une perte en-dessous de 20 pour cent est considérée normale dans la saison. Quelques apiculteurs appellent la crise récente des abeille une tragédie nationale, la première calamité majeure survenant dans l'industrie apicole US.


​​​​« Je n'ai jamais rien vu de semblable, » a dit David Bradshaw, un apiculteur. « Mes ruches se sont tout simplement vidées. Il n'y a personne à la maison, » a ajouté Bradshaw. Les abeilles ne retournent pas dans leurs colonies. Le plus grand souci est que personne ne semble savoir pourquoi les abeilles continuent à disparaître.


​​​​Les abeilles sont des insectes extrêmement sociaux ; elles n'abandonnent jamais leur progéniture ou leur reine. Les chercheurs maintiennent que les abeilles meurent vraisemblablement pendant leur recherche de nectar. Un éventail de théories est aussi étudié, y compris un virus, une moisissure, et une mauvaise nutrition. Les chercheurs examinent un groupe de pesticides qui ont été interdits dans les pays européens pour découvrir si ces préparations chimiques (encore utilisées aux États-Unis) endommagent de façon ou autre la capacité innée des abeilles à retrouver leur chemin pour rentrer à la maison. Selon encore une autre théorie, les pertes peuvent résulter d'une attaque massive d'acariens, qui ont à plusieurs reprises endommagé des colonies d'abeille dans le passé.


​​​​Les abeilles disparaissent alors que la pression a été mise sur l'industrie des abeille des États-Unis. Les coûts pour maintenir les ruches montent sans interruption. Les affaires avec les abeille deviennent en conséquence moins profitables. Selon des évaluations du département de l'agriculture, le nombre de ruches a chuté d'un quart au cours des vingt dernières années, et le nombre d'apiculteurs a diminué de moitié. Les apiculteurs doivent aussi s'attaquer au problème de l'extension des banlieues alors qu'ils recherchent des régions où les abeilles puissent butiner du nectar pour rester saines et se sentir bien pendant la saison de pollinisation.


​​​​Une terrible épidémie éclate dans La peste, un roman d'Albert Camus, peu de temps après que des centaines de rats morts soient découvertes partout en ville. Le récent mystère des abeille, déjà étiqueté « désordre d'effondrement de colonie » par des chercheurs US, semble ressembler un peu à la situation décrite dans le roman. Nous pouvons seulement espérer que la « peste apicole » ne prendra pas la forme d'une calamité de proportion mondiale.



14/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres