Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Les Agences de notation . Le capitalisme américain note les mauvais élèves

le  lien  suivant  est  assez  explicite  sur  le  scandale  de  ses  agences  de  notations  .

Le scandale des agences de notation - Le blog politique de Patrick

La  notation est-elle réellement impartiale alors que l'on sait que la rémunération des agences de notation provient des honoraires versés par les clients qui sont notés ?

Voilà  deux  liens  qui  vous  aideront  à  mieux  savoir  ce  que  c' est  qu' une  agence  de  notation  .

A quoi servent les agences de notation ?

Les agences de notation financière - le B.A.-BA du AAA - CREG

Les agences de notation sont des intervenants financiers d'un genre particulier dont l'influence sur les marchés et les sociétés reste importante.

LE PRINCIPE DE LA NOTATION

Les agences de notation, dont les plus célèbres sont les américaines Standard&Poor's (S&P) et Moody's, sont des sociétés privées chargées d'évaluer le risque de solvabilité des emprunteurs, qu'ils soient privés (entreprises) ou publics (Etats, régions, communes...). Elles déterminent la capacité d'un emprunteur à rembourser ses emprunts contractés auprès des institutions financières comme les banques ou des marchés financiers à travers les obligations (dettes d'entreprises). L'évaluation de la qualité de la signature se fait à travers un système de notation - rating - propre à chaque agence. Schématiquement, les notes vont de Aaa (Moody's) et AAA (S&P) pour les emprunteurs dont la qualité de signature est la meilleure à C (Moody's) et D (S&P) pour qui est en situation de faillite.  Ces notes font l'objet d'une évaluation régulière et peuvent être mises sous surveillance lors d'événements modifiant le profil de risque : dans le cas des entreprises, citons les fusions, de gros investissements...En cas de problème avéré ou latent, la note peut être revue à la baisse. Par contre, si les efforts de restructuration sont payants, la note peut être revue à la hausse. Si ces notes ne sont pas des invitations à l'achat ou à la vente de titres, elles ont une influence de premier plan sur le cours des obligations bien sûr mais aussi des actions.

A quoi servent-les agences de notation ?


Les entreprises et les Etats émettent des actifs sur les marchés – par exemple des emprunts, ou des obligations. Ces actifs trouvent preneurs auprès d'investisseurs, qui sont prêts à les acheter en échange d'un rendement. Mais il y a un risque associé à cette opération : celui de ne pas être remboursé. C'est là où les agences de notation interviennent. Elles fournissent l'information la plus détaillée possible sur l'opération, puis donnent une note : AAA pour les Etats comme la France, où la probabilité de défaillance est quasi nulle, BBB en général pour les entreprises industrielles, et jusqu'à D pour les émetteurs les moins dignes de confiance. Après, les investisseurs décident, ou pas, d'y aller.

 Concernant  la  crise  des  Subprimes  .

Pour 80% d'entre eux, les produits financiers titrisés liés aux subprime étaient, avant la crise, notés AAA, soit la meilleure note. On connaît la suite. Ex post, il est donc facile de reconnaître qu'il y a eu un problème. Mais sur le coup, ce n'est pas si facile. En février 2007, bien avant que la crise n'éclate, il y a eu une première alerte. Les agences ont pris conscience qu'il y avait un risque, mais elles ne savaient pas à quel moment il se matérialiserait, ni comment. Dès lors, la première qui choisissait de dégrader la note pouvait mettre l'ensemble du système en péril . C'est ce qui est arrivé, en juillet, quand Standard & Poor's et Moody's ont baissé leurs notations sur les produits liés aux subprimes. C'était sans doute trop tard . Le problème, et cela avait aussi été le cas en 1997, lors de la crise asiatique, c'est que les agences de notation sont trop souvent dans la réaction, pas assez dans la prévention - mais peut on vraiment savoir, avec certitude, qu'une crise se profilera?

On observe une forte concentration du marché de la notation puisque 95% du marché est entre les mains des trois plus grandes agences mais cette situation oligopolistique peut nuire au bon fonctionnement du marché. Début janvier 2009, la Commission européenne a d'ailleurs ouvert une procédure formelle d'enquête sur l'agence Standard & Poor's soupçonnée d'abus de position dominante à la suite d'une plainte déposée par des associations représentants des investisseurs (établissements financiers et gestionnaires d'actifs).

Force est de constater le manque de transparence non pas sur la communication mais sur la façon dont les notes sont attribuées. Que se passe-t-il lors des entretiens entre l'agence et l'émetteur, la notation est-elle réellement impartiale alors que l'on sait que la rémunération des agences de notation provient des honoraires versés par les clients qui sont notés ? Il y a risque de collusion car les agences ont intérêt à minimiser les risques concernant certains produits structurés complexes puisqu'elles sont payées par les émetteurs de ces mêmes produits structurés.



03/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres