Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

les animaux détecteurs de séisme

Les animaux sont les meilleurs détecteurs de séisme, comment ...

La prévision utilisant le «comportement animal» est relatée depuis longtemps. En 373 av. J.-C., Diodore remarque que «cinq jours avant un séisme au Japon, les souris, les belettes et les scolopendres quittèrent leur trou et errèrent en tous sens». Une attitude anormale des animaux fut signalée avant les tremblements de terre de San Francisco en 1906, de Tokyo en 1923 et du Frioul en 1976. Des études en laboratoire sur l'animal face aux séismes sont en cours


Chez les Chinois, pourtant, depuis des siècles, les tremblements de terre sont pris en compte, et pas seulement avec l'aide des animaux, comme le démontrent les magnifiques séismographes de Chang Heng, qui datent de 132 après J.-C. seulement. Sismographes ou animaux? Les Chinois ont développé un réseau d'observation du comportement animal dans le but de prévoir les séismes. Mais les spécialistes sont très réservés, cette méthode ne semblant pas efficace. Jusqu'à la fin du Moyen Âge, les séismes n'étaient pas vraiment recensés et étudiés en Europe, sinon par des religieux qui les interprètent comme des signes divins


Avant un séisme, les animaux adoptent des attitudes particulières telles que la fuite ou une nervosité sans raisons apparentes pour l'homme. Pourtant, c'est grâce à eux que des catastrophes humaines ont pu être évitées comme le 4 février 1975 dans la région du Liaoning au nord-est de la Chine. La population a été évacuée quelque temps à l'avance en s'alarmant du comportement suspect des animaux. Un séisme de magnitude 7,5 sur l'échelle de Richter s'est produit quelques heures après.
Le phénomène s'expliquerait par les sens plus développés chez les animaux que chez l'être humain. Par exemple, les chiens sont capables de repérer des émissions de gaz grâce à leur sens olfactif beaucoup plus fin. Certains encore peuvent ressentir le soulèvement du sol, d'autres sont plus sensibles aux pulsations électromagnétiques et aux changements des champs électriques terrestres. Ainsi, des serpents gelés lors de l'hiver alors qu'ils devraient être en hibernation ou des oiseaux qui abandonnent leur nid peuvent être des signes avant-coureurs d'un séisme. Cependant, chaque espèce réagit différemment et les chercheurs ont peu de connaissances sur le comportement animal pour en déduire les raisons.

Les prévisions des séismes par l'observation du comportement des animaux


S'agissant du dernier séisme, des centaines de milliers de batraciens ont fui la région peu avant le séisme. Certains habitants de Mianyang y ont vu le signe annonciateur d'un désastre imminent. Les experts sont beaucoup plus sceptiques. Quelques jours avant le séisme, les habitants de Mianyang, une ville proche de l'épicentre, ont vu des centaines de milliers de crapauds envahir brusquement les rues et prendre la fuite, rapportent des médias chinois, jeudi 15 mai. Quelques jours auparavant, un autre phénomène bizarre était apparu: dans la province d'Hubei, à Enshi, un lac s'était vidé par le fond, de manière toute aussi fugace, laissant entrevoir des mouvements tectoniques sous-jacents obligatoires. Deux événements qui auraient pu alerter les autorités.


Interrogé par l'agence officielle Chine nouvelle, un scientifique se montre cependant plus circonspect: ´´Il existe de multiples raisons pour expliquer une anomalie chez des animaux et dans les eaux souterraines. Dès dimanche, un journaliste d'un quotidien de la région de Mianyang avait interrogé les habitants de la ville sur cet étrange phénomène. Les ´´anciens´´ y voyaient le signe d'un désastre imminent. Certains jeunes préféraient en rire, racontant que les crapauds étaient sortis de leurs trous pour accueillir la flamme olympique...Zhang Xiaodong, directeur adjoint du Centre des réseaux sismologiques de Chine a déclaré que la recherche sur les tremblements de terre ferait une percée majeure si l'on pouvait établir un lien entre un phénomène naturel et l'imminence d'un séisme.´´ ´´La prévision des séismes reste une énigme pour le monde´´(2)


On a remarqué aux Etats-Unis que les pigeons ont du mal à voler dans les jours qui précédent un tremblement de terre. Or, on sait que les pigeons ont un lien avec le magnétisme terrestre, même si on a démontré qu'ils circulent aussi grâce à leur regard. Parfois ça marche, et parfois ça ne marche pas comme le précise le site de l'Eost de Strasbourg, l'Ecole des Sciences de la Terre.´´ Le gouvernement chinois lança à la fin des années 60 un programme de prédiction des séismes destructeurs affectant le pays. Pour cela, on décida d'impliquer la population en enseignant à plus de 100.000 Chinois des rudiments de sismologie. Les physiciens chinois se mirent à chercher tous les signes précurseurs ´´scientifiques´´ identifiés jusqu'alors mais aussi à surveiller d'autres signes comme le comportement des animaux ou la formation de bulles dans les puits, tous ces signes étant relevés par cette population formée. Ce n'est pas une méthode spécifique mais plutôt une utilisation d'un ensemble de méthodes. Cette méthode connut un succès retentissant avec la prédiction du séisme du 4 février 75 à Haicheng de magnitude 7.3, la seule prédiction réussie d'un séisme très destructeur, il est vrai précédé d'un grand nombre de signes précurseurs. Mais elle connut un échec non moins retentissant avec la prédiction ratée du séisme suivant à Tangshan en 76, de magnitude 7,8, le plus meurtrier depuis 400 ans, qui a fait environ 600.000 victimes´´.

 


Lors du tsunami qui avait ravagé le Sri Lanka et la Thaïlande, en décembre 2004, on avait retrouvé tous les éléphants vivants. ´´Les éléphants, dont on a signalé qu'ils étaient partis en courant vers l'intérieur des terres au Sri Lanka ou en Thaïlande ont des modes de communication infrasonores. Ils perçoivent dans l'infrason des signaux inaudibles pour l'homme et ont l'appareillage physiologique pour communiquer entre eux sur de très grandes distances, plusieurs dizaines de km´´, explique Hervé Fritz, chercheur en écologie au Cnrs. ´´Ils ont, par rapport à d'autres espèces, une meilleure faculté d'association et un grande capacité motrice´´. Dans l'Indiana, aux Etats-Unis, début avril 2008, un tremblement de magnitude 5,1 a clairement été perçu à l'avance par les animaux domestiques. Les chats et les oiseaux, dont un perroquet prénommé Sadie, devenu, depuis, vedette de la presse magazine.



25/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres