Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Nick Cutter . Les portes du temps

Nick Cutter et les portes du temps: predateur

Nick  Cutter  est  une  série  télévisé  qui  met  en  contact   des  humains  avec des  dinosaures  .  Des  vortex   relié  à d' autres  dimensions  du temps  se  crée  et  ouvre  des  portails temporelles  permettant  à  des  espèces  provenant  des  mondes passés  de  ressurgire  dans  notre  monde  .

Il  y  aurait  de  forte  probabilités  qu' une  tel  porte  s' activerait  de  temps  à  autres  dans  la  forêt  du  Congo  . 

 

Bienvenue à Jurassic Park! c'est la phrase que l'on entendra peut être un jour en parlant du Congo.

Tyrannosaure, Congo et photo… | Dark Ride

En effet,dans la région du Likouala, forêt s'étendant sur environ 130 000km,et d'autres forêts d'Afrique centrale,
on signale fréquemment des animaux étranges qui,selon les descriptions faites de ceux ci,ressembleraient beaucoup à des dinosaures.Le nom donné à cet animal:mokele mbembe.

Les rumeurs parlant de dinosaures survivants en Afrique ne datent pas d'hier:dès 1776,un missionnaire français se trouvant au Congo,affirme avoir observé le long d'une forêt, la piste d'un animal,qui selon ses empreintes devait être énorme.Celui-ci n'était apparement pas un pachyderme car les empreintes indiquaient qu'il possédait trois doigts(ce qui est caractéristique des dinosaures).
Au XIX siècle,les témoignages mentionnant ces "dragons" se multiplièrent,incitant donc certains mercenaires à organiser plusieurs expéditions.

(Mokele-mbembe Murder ©Earl & Bonnie Snellenberger)


Il est vrai que la possibilité de découvrir des dinosaures survivants a de quoi enflammer l'imagination.Mais c'est surtout quand la presse commença à s'emparer de l'histoire que les choses prirent les proportions que nous connaissons.
Le 13 février 1910 "Le New York Herald" parlait de la possible survivance d'un brontosaure en Afrique.
Après que des quantités d'autres journaux aient parlé de cette histoire,tout monde connaissait la description du monstre appelé mokele-mbembe dans le nord du Congo, et nyamala au Gabon.

La longueur de l'animal serait comprise entre 8 et 10 mètres,il possèderait une petite tête et un long cou semblable à celui d'un serpent,un corps de la taille d'un éléphant de forêt, quatre pattes robustes et une queue puissante ressemblant à celle d'un crocodile. L'animal habiterait dans la forêt tropicale humide et semble affectionner de temps en temps l'eau des lacs.
Mais les descriptions de l'animal sont surtout basées sur des témoignages de Pygmées qui,d'ailleurs,craignent la créature à cause de sa force(elle peut renverser une pirogue avec sa queue).

Pour vérifier les dires des populations locales,certains savants ont montré aux Pygmées des ouvrages paléontologiques où l'on y voyait des dinosaures(il faut rappeler que les pygmées ne connaissent pas l'existance des dinosaures);D'après les témoignages,les scientifiques s'accordent à dire qu'il ne s'agit pas d'un théropode (famille du tyrannosaure) mais d'un sauropode de la famille des brontosaures,ces animaux gigantesques au long cou qui vivaient à l'ère secondaire mais qui sont censés avoir disparus il y a 65 millions d'annnées.Alors serait ce un fossile vivant comme le coelacanthe?En tout cas cela n'a rien de scientifiquement impossible et comme l'écrit Armand de Ricqlès:
"il existe souvent un laps de temps de plusieurs millions d'années entre le dernier représentant d'un groupe connu à l'état fossile et son représentant actuel, si bien que ce groupe, tenu pour disparu, semble surgir brusquement du passé."


Faut-il vraiment prendre au sérieux cette histoire?Probablement, mais là encore,comme c'est souvent le cas,des canulars viennent diminuer la crédibilité de l'histoire: En 1919, Lepage aurait observé au Congo belge un Triceratops , qui aurait tué plusieurs indigènes.Ceci est une histoire absurde qui a,sans doute, alimenter d'autres canulars.En 1932,en Angola,aurait été prise une photo d'un dinosaure vivant;mais celle ci était truquée,il s'agissait en réalité d'un montage ente un varan de Komodo et un hippopotame.

Par opposition,certains éléments peuvent prouver l'existance de ces animaux:Les Pygmées du Congo et du Gabon qui,ne se sont jammais rencontrés parlent de la même plante,le malombo,pour désigner ce qui serait la principale nouriture de ces " dinosaures survivants".
En 1980, fut organisée une expédition par le biochimiste Roy Mackal dans les marécages de Likouala.A l'aide d'un sonar ils ont sondé la Baie où le mokele mbêmbe était censé se trouver. A cet endroit, deux éléments étaient intrigants: 1° d'étranges empreintes de pas apparaissaient sur le sol 2° ils aperçurent un sillage provoqué par la plongée d'un gros animal.


Un autre élement,(c'est d'ailleurs celui-ci qui est le plus pris en compte)est le témoignage en 1983 du zoologiste congolais Marcellin Agnagna.Il affirme avoir vu le mokele mbembe dans le lac Tele, à une distance de 250 mètres pendant 20 minutes!

Le fait qu'il y ait des créatures de grande taille dans les forêts d'Afrique centrale,est presque une affirmation,mais quelle genre d'animaux peuvent-ils bien être?Pour certains savants,il y a bien des créatures inconnues dans ces marécages,mais pour eux,sans être un dinosaure le mokele mbêmbe pourrait être une espèce de varan géant.

Cependant,un élément ne coïncide pas avec cette hypothèse: c'est le fait que les varans soient carnivores alors que le mokele mbembe est supposé être herbivore.Alors qui sont ces animaux?



03/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres