Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Sphères temporelles et voyages dans le temps

Certaines  personnes  qui  se  rendent  dans  des  lieux  particuliers  , prétendent  s' être  retrouvés ,  au  milieu  de  paysages  , paraissant  surgir  des  limbes  du  temps  .  Pendant  un  bref  instant  , elles  ont  l' impression  de  revivre  un  épisode  du  passé  .  Mais  aussi  rapidement  qu' ils  sont  venus  , ses  tableaux  historiques  se  dématérialisent  , progressivement  laissant  entrevoir  la  réalité  temporelle  du  sujet  témoin  de  la  scène  .

Le  témoignage  qui  suit  est  assez  explicite  sur  le  phénomène .

LAURA  JEAN  DANIELS  racontera  qu' après  avoir  travaillé  tard  ,  un  soir  ,  elle  rentrait  chez  elle  en  empruntant  des  rues  désertes  et  leva  les  yeux  pour  regarder  la  lune  .

Lorsqu' elle  posa  de  nouveau  le  regard  sur  l' environnement  , celui - ci  avait  disparu  .  Même  le  revêtement  du  trottoir  s'  était  évanoui  et  je  marchais  sur  un  chemin  de  briques  . Il  n' y  avait  aucunes  maisons  de  part  et  d' autre  ,  mais  à  quelques  centaines  de  mètres  en  avant  ,  je  voyais  un  toit  de  chaume  et  une  petite  maison  .  L'  air  était  chargé  d' une  lourde  senteur  de  roses  et  de  chèvrefeuilles  .

Marchant  le  long  de  l' allée  en  brique  ,  je  me  rapprochais  de  la  maison  . Je  voyais  alors  deux  personnes  assises  dans  le  jardin  . Un  homme  et  une  femme habillés  dans  des  tenues  très  démodés  .  Au  moment  où  j' allais  me  présenter  , un  chien  courut  vers  moi  en  aboyant  . Il  tremblait  de  tout  son  corps  .  L'  homme  à  l' habit  démodé  cria  au  chien  de  se  taire  . Je  prenais  conscience  qu' il  ne  pouvait  me  voir  et  pourtant  je  sentais  les  fleurs  et  la  densité  de  la  grille  sous  ma  main  .  Ne  sachant  plus  que  faire  , je me retournais  sur  le  chemin  parcouru  jusque  là  .

C' était  à  nouveau  ma  rue  . Cependant  je  sentais  encore  la  grille  , je  voulus  jeter  un  dernier  regard  vers  la  maison  ,  elle  avait  disparu  .  Et  je  me  retrouvais  debout  en  plein  milieux  de  mon  quartier  .

Quand  au  précédent  paysage   ,  il  s' était  tout  simplement  évanoui  .

L'  attitude  du  chien  , qui , aboyant  était  tout  térrifié   voyait  bien  une  personne  d' un  autre  temps  .



06/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres