Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Des chercheurs Japonais seraient arrivés à lire un rêve

Une équipe de chercheurs japonais a annoncé vendredi 5 avril avoir réussi à lire une partie d'un rêve : une analyse qui permettra, selon eux, de révéler les secrets de l'inconscient.


Déchiffrer le contenu d'un rêve d'un individu

Des chercheurs japonais sont parvenus à décoder une partie du contenu de rêves, une avancée majeure dans la « science des rêves » qui permettra selon eux d’analyser l’état psychique des individus. « Depuis longtemps, les hommes s’intéressent au rêve et à son sens, mais jusqu’à présent, seul le sujet qui l’a fait en connaît le contenu », ont expliqué à l’AFP les chercheurs du laboratoire de Yukiyasu Kamitani.

L'étude publiée dans la revue spécialisée Science révèle que des chercheurs de l’Institut international de recherche en télécommunications avancées (ATR) à Kyoto ont utilisé la technique de l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour déterminer la partie du cerveau qui était active pendant les premières phases du sommeil

Un système pour décoder les images vues pendant le sommeil

Les chercheurs ont ensuite mis en place un système de décodage des images vues par une personne pendant son sommeil. Pour cela, ils ont enregistré l'activité cérébrale de trois personnes. A chaque fois qu'apparaissait un signal correspondant à une phase de rêve, ils ont réveillé les cobayes en les interrogeant sur les images dont elles venaient de rêver. Les chercheurs ont réitéré ce processus 200 fois sur chaque individu. Grâce à leurs réponses, les scientifiques ont ainsi pu élaborer un « tableau de correspondances » entre l'activité cérébrale et les images vues dans les rêves. Les chercheurs ont ensuite enregistré tous ces résultats dans une base de données.

Des résultats exacts dans 60 à 70% des cas

En utilisant l’imagerie à résonance magnétique (IRM) sur l’activité cérébrale pendant la phase de sommeil et de rêve, le système a pu déterminer les images dont rêvait le sujet, en raison des mêmes signaux caractéristiques. Et ces résultats s’avèrent exacts dans 60 à 70% des cas. « Nos résultats démontrent que l'expérience visuelle spécifique au cours du sommeil est représentée par des schémas d'activité cérébrale, ce qui fournit un moyen de découvrir le contenu de rêve en utilisant une mesure neurologique », ont expliqué les professeurs.

Enregistrer des rêves

L’équipe de Yukiyasu Kamitani veut aller encore plus loin dans la science des rêves, en essayant d’analyser les odeurs, les couleurs, les émotions, et même jusqu’à enregistrer les rêves en entier afin de les reconstituer en images. «Nous aimerions définir une méthode encore plus précise pour arriver à un travail de visualisation des rêves », explique le professeur. « Par exemple, si vous avez fait un super rêve, ce serait bien de pouvoir le faire visionner ensuite à quelqu’un d’autre », estime quant à lui Yoshiyuki Onuki, l’un des trois « cobayes ».

Déjà en 2011, une équipe de chercheurs de l'université de Californie, Berkeley, avait utilisé un système d'IRM pour capturer des images du cerveau des sujets éveillés pour les reconstituer ensuite à la manière d'un clip vidéo.

Mais selon le professeur, le chemin à parcourir est encore long avant d'accéder à la compréhension de tout un rêve. En effet, le dispositif de décodage diffère en fonction des individus et la base de données qu’ils ont mise au point ne peut pas être appliquée de manière générale mais doit être adaptée en fonction de chaque personne.



08/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres