Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Génome . L' ère des hybrides bio- végétal

Allons - nous  fabriqués  de  nouvelles  espèces  animales  , végétale  et  humaines  ??

Ces gènes qui façonnent la forme des animaux

Cerveau&Psycho - La génomique personnelle : progrès ou dérive

Un génome bactérien synthétique correctement assemblé

 

Identifier l'ensemble des gènes constituant le patrimoine héréditaire d'une espèce, tant en ce qui concerne leur séquence chimique que leur fonction et leur rôle dans l'économie globale physiologique, tel est l'objectif que s'est assigné cette nouvelle discipline des sciences du vivant baptisée "génomique".

Sur le plan de la connaissance fondamentale, cette démarche, qui connaît aujourd'hui un développement spectaculaire au sein de la communauté scientifique, est donc en passe de modifier, de façon profonde, les approches de la Biologie contemporaine à la connaissance des êtres vivants en nous livrant les clés des déterminismes des grands processus cellulaires et de leur intégration. Mais, plus encore, les données qu'elle fournit devraient éclairer, de façon décisive, les mécanismes qui sous-tendent le développement, l'adaptation des êtres vivants au milieu et leur filiation évolutive, comme leurs dysfonctionnements.

Par ailleurs, la génomique ouvre, d'ores et déjà, des perspectives considérables en termes d'applications à la médecine, à la pharmacologie, à l'agriculture et, d'une manière générale, aux biotechnologies. Le nombre de séquences génétiques déjà établies, de gènes localisés sur les chromosomes ou caractérisés au plan fonctionnel, tant pour l'espèce humaine que pour les espèces animales, végétales ou microbiennes, est considérable, ce qui pose d'importants et passionnants défis aux informaticiens, aux physicochimistes et aux médecins tout autant qu'aux spécialistes de la biologie structurale (études des conformations dans l'espace).

Une des questions clés, qui dès lors se pose, concerne la nature des opérations scientifiques qu'il convient désormais de mettre en œuvre pour passer de la connaissance "linéaire" des gènes (leur séquence) à l'élucidation de leur fonction et enrichir ainsi notre compréhension de l'intégration physiologique propre aux êtres vivants. C'est le programme correspondant à cette démarche d'ensemble - parfois désignée du nom de "post-génomique" - que le présent rapport s'efforce d'éclaircir.
On y trouvera un certain nombre de recommandations mises en avant par l'Académie des sciences. Leur but est de conforter ce passionnant programme afin que notre pays puisse s'y affirmer parmi les leaders mondiaux pour le bénéfice de la connaissance, mais aussi pour en tirer le meilleur parti aux plans social et économique.



05/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres