Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

La branche spatio - temporelle a - t - elle été coupé ?

Ruptures du tissu spatio-temporel.

P.C. : Par exemple ?

H.D. : [Longue réflexion]. Un projet en cours à Livermore, qui s'appelle Shiva Nova, utilise des batteries de lasers géants. Ils sont vraiment énormes, avec des condensateurs géants, des terawatts d'énergie et cela dans un bâtiment construit sur des ressorts énormes [il étend les bras pour illustrer le propos], le tout braqué sur un minuscule petit point. Cela provoque une réaction de fusion qui reproduit certaines conditions d'essais d'armes nucléaires. Ce sont des essais nucléaires en laboratoire et des enregistrements de données très avancées sont faits sur le petit point où se concentre toute cette énergie. Le problème, c'est que ces tirs à très hautes énergies provoquent des déchirures dans le tissu spatio-temporel. On a déjà pu observer cela à Hiroshima et Nagasaki et on peut même le déceler dans d'anciens documents cinématographiques. Je vous donne un lien Internet.
Ce lien peut être visité ICI
regardez bien ce qui ressemble à une sphère d'énergie en expansion. Le problème des ruptures dans l'espace-temps, grandes ou petites, c'est qu'elles ouvrent la voie à des choses ou à des êtres indésirables.

P.C. : Quelles choses ?

H.D.: Des choses dont nous avons tous entendu parler et que l'on voit beaucoup sur la "toile". Des êtres, des influences de toutes sortes, des bizarreries, et je vous assure que cela crée de gros problèmes.

P.C. : Quel genre de problèmes ?

H.D. : [Pause]. Leur présence et ce qui se passe ensuite. En outre, lorsqu'on provoque des ruptures du tissu spatio-temporel, qu'on le veuille ou non, on brouille le temps lui-même. Les tentatives de réparation n'ont fait qu'engendrer une superposition complexe de boucles temporelles. Il y a des aliénigènes qui essayent de nous aider... d'autres pas. Lorsqu'on prédit l'avenir, il ne peut être question que d'avenirs probables ou possibles. Ceci est extrêmement complexe et ultra secret. Finalement, c'est un énorme désordre ; nous avons ouvert la boîte de Pandore et sommes toujours incapables d'en gérer les conséquences.

P.C. : La question des chronologies multiples nous rappelle les informations rapportées par Dan Burisch [ancien membre du MJ12]. Qu'en pensez-vous ?

H.D.: [Geste de négation]. Je ne sais rien là-dessus...

P.C. : D'accord. Qu'avez-vous d'autre à dire concernant le problème des chronologies ?

H.D. : Tout simplement qu'il n'est pas résolu. Le risque, c'est que chaque fois qu'on essaye de rétablir la situation, on aggrave les choses, cela ne fait qu'empirer.

Dan Burish microbiologiste














Portails de voyages dans le temps

P.C. : Y a-t-il certains aliénigènes qui voyagent dans le temps, ainsi que le prétend Dan Burisch ?

H.D. : Oui..

P.C. : Connaissez-vous le projet Montauk ?

H.D. : Cela a provoqué un énorme problème... et engendré une boucle de quarante années. Je ne sais rien d'Al Bielek, et je mets en doute certaines de ses informations, mais il s'est effectivement produit quelque chose comme cela ; comme d'ailleurs dans l'expérience de Philadelphie. John von Neumann y a été très impliqué.

NOTA : Développé dans une base secrète souterraine de l'armée américaine située non loin de Manhattan (New York), tout près de l'île de Long Island, le projet Montauk avait pour objectif la mise au point et l'expérimentation d'un système permettant à des humains d'acquérir l'invisibilité, d'ouvrir un sas dans notre espace-temps et, accessoirement, d'établir des contacts avec des civilisations extraterrestres présentes, passées et mêmes futures.

P.C. : Alors, Montauk, c'était authentique ?

H.D. : Oui, un désastre; ils ont provoqué une rupture du temps qu'ils sont toujours dans l'impossibilité de réparer. Notez que cela concerne aussi le Programme Ar-enciel [Rainbow Project], les portes des étoiles… ils y travaillaient aussi. Mais certains comptes-rendus de Montauk sur Internet ne me convainquent pas du tout. J'ai vu des photos du matériel qu'ils sont sensés avoir utilisé : c'est de la quincaillerie sans valeur, un tas de ferraille.

P.C. : La question des portes temporelles m'a toujours perturbé parce que je ne vois pas comment ni pourquoi ces portes resteraient fixées à certains lieux sur la planète, alors qu'elles se déplacent dans l'espace. Lorsqu'une ouverture est créée dans l'espace-temps, on s'attendrait à ce qu'elle soit rapidement distancée tandis que la planète tourne sur elle-même, se déplace sur son orbite et que même le système solaire tout entier se déplace autour du centre galactique. Tout bouge, tout le temps, c'est bien connu ; pouvez-vous éclaircir cela ?

H.D. : Non, je ne peux pas. Mais je vous comprends. Les portails demeurent effectivement en certains lieux, comme ancrés à la planète. J'ignore pourquoi ils ne se perdent pas en route, ne dérivent pas ailleurs, peut-être s'agit-il d'un ancrage gravitationnel, vos suppositions valent bien les miennes. Une de ces portes nous connecte à Mars, et c'est un lien stable, quelles que soient les positions respectives des deux planètes. Nous avons déjà une base là-bas depuis les années 60, plusieurs bases en fait.

P.C. : Ainsi, nous avons déjà exploré Mars ?

H.D.: Bien sûr, il y a longtemps ! Aviez-vous vu la série télévisée "Alternative Three" ? La scène d'arrivée sur Mars, ainsi que d'autres, étaient des parodies, mais il y avait tout de même un fond de vérité.

P.C. : Que savez-vous d'autre en tant que physicien travaillant à ces projets ?

H.D. : Si vous avez une certaine culture en physique, voici ce qui pourrait vous intéresser. Vous savez ce qu'est un signal non local : deux particules en des endroits différents de l'univers, peuvent apparemment communiquer entre elles instantanément, quelle que soit la distance. Des systèmes ont été mis au point qui permettent des communications, localement ou sur de vastes distances, en ayant recours à une technologie qui rend toute écoute indiscrète impossible parce que rien, aucun signal, ne circule entre les deux stations qui puisse être codé ou intercepté. L'élégance de la chose, c'est que ces systèmes sont très faciles à construire. Sur deux planches à pain, avec des composants bon marché que n'importe qui peut acheter, vous pouvez créer deux circuits chaotiques et communiquer de cette façon ; c'est à votre portée si vous savez comment faire.

P.C. : Y a-t-il d'autres applications que les communications ?

H.D. : [Réflexion]. Oui.

P.C. : Que pouvez-vous nous raconter d'autre ?

H.D. : Ah je comprends, je ne m'étais pas rendu compte tout de suite que vous êtes aussi le créateur du site Internet Serpo. À ce sujet, je vous signale que cette opération ne portait pas ce nom-là, et je doute que ce voyage ait duré six mois ; ce n'est pas comme cela qu'ils voyagent.

NOTA : Cf. le site francophone consacré au PROJET SERPO et au programme d'échange avec les Zétas de Reiculum

P.C. : Vous voulez dire que le voyage était instantané ?

H.D. : [Pause]. Je ne pense pas qu'ils aient voyagé ainsi que c'est décrit sur le site Serpo. Il y avait peut-être de nombreux autres programmes. Les voyages sur de telles distances ne sont faisables qu'en utilisant des portes, tout autre moyen est insuffisant.

P.C. : Vous voulez dire qu'ils sont passés par des portes des étoiles ?

H.D. : Vous pouvez les appeler comme ça. Je pense aussi que la région en question n'est pas celle de Zeta de Reticulum, je crois que c'est plutôt Alpha du Centaure. Il me semble que vous en parlez sur le site.

P.C. : Qu'est-ce qui vous fait dire cela ?

H.D. : Zeta 1 et 2 sont très loin l'une de l'autre, alors que Alpha et Proxima du Centaure sont très proches. Alpha du Centaure possède un système solaire très semblable au nôtre, bien que plus ancien, et ses planètes sont sur des orbites stables. Il y a trois planètes habitées, la deuxième, la troisième et... je crois, la cinquième.

P.C. : Voilà qui est étonnant, avez-vous eu connaissance de ceci dans le cadre de votre activité professionnelle ?

H.D. Oui, c'est une chose connue. Il est relativement facile d'arriver là-bas, c'est à moins de cinq années-lumière, autrement dit, à côté de la porte. Les gens là-bas ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les "Gris", ils nous ressemblent beaucoup. D'ailleurs, la forme humaine est très répandue dans l'univers.

Un centaurien et sa famille...






Les gens là-bas...
ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les "Gris", ils nous ressemblent beaucoup: ils ont des enfants, qu'ils élèvent avec amour, mais ils ne sont pas soumis à la dualité et vivent dans l'harmonie










P.C. : Une de ces planètes est-elle désertique ? C'est ce que j'ai vu sur la photo qui est décrite : deux soleils qui se couchent sur un désert; cela m'a vraiment impressionné.

2 Soleils















H.D. : En effet, il y a une planète désertique.

P.C. : Le projet Looking Glass vous est-il familier ? [NdT : nom emprunté au titre du tome II d' "Alice au Pays des Merveilles" : "Through the Looking Glass" = "À travers le miroir"].

H.D. : Ce nom m'est familier…

P.C. : Il s'agissait d'une technologie qui permettait de lire dans le futur et dont nous a parlé Dan Burisch ; avez-vous été mêlé à cela ?

H.D. : Nous ne sommes pas les concepteurs de cette technologie, nous l'avons reçue ou récupérée d'un vaisseau capturé. Je n'ai pas travaillé là-dessus.

P.C. : Il paraît qu'à Los Alamos, ils ont une porte des étoiles de fabrication humaine, le saviez-vous ?

La porte des étoiles















H.D. : [Il se contente de sourire]

P.C. : Pouvez-vous nous parler de Los Alamos ?

H.D. : Allez visiter le site de
Los Alamos et là, vous chercherez sous « gravity shielding » [affranchissement gravitationnel] et des choses de ce genre, tout y est. Cela peut avoir été mis dans le domaine public par erreur ; vous pourriez recommander aux internautes d'archiver ces pages avant de publier ceci et qu'elles ne disparaissent. Pour le moment, vous pouvez le voir par vous-même, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter.


13/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres