Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Le premier homme infecté par un virus informatique

Sur  les  liens  qui  suivent  ,  on  apprend  qu' un  chercheur  s' est  implanté  une  puce  RFID  contenant  un  virus  informatique  .  Il  nous  explique  que  celle - ci  pourrait  contaminer   certains  dispositif  électronique  à  distance   .  Une  menace  à  prendre  au  serieux  pour  le  secteur  médical  .

 

Le premier homme infecté par un virus informatique | 24 heures

Le premier homme infecté par un virus... informatiqueý

Le premier homme infecté par un virus informatique, un ...

Le Dr Mark Gasson a réussi à s'inoculer un virus informatique dans le corps pour montrer le danger de l'usage des puces de radio-identification.

Le chercheur britannique Mark Gasson, de l'université de Reading, serait le premier homme contaminé par un virus informatique au monde. Il est en effet parvenu à inoculer un virus informatique à l'implant électronique qu'il s'était greffé dans la main gauche un an plus tôt. Ce dernier lui servait d'accès sécurisé dans les bâtiments universitaires et pour utiliser son téléphone portable.

L'informaticien cherche ainsi à mettre en garde la communauté scientifique sur les dangers de l'usage des puces de radio-identification (RFID), notamment dans le domaine médical, afin qu'elles puissent être utilisées en toute sécurité dans le futur. Dans le cadre de ses recherches, le Dr Mark Gasson a non seulement constaté que le virus a corrompu sa puce implantée mais également le système central avec lequel elle communiquait. Si d'autres puces étaient connectées à l'implant elles auraient également été infectées et le virus se serait propagé, explique-t-il sur le site ScienceDaily.

«Nos recherches montrent que la technologie implantable s'est développée au point que les implants sont capables de communiquer, de stocker et de manipuler des données», explique l'informaticien. «Ce sont pratiquement des mini-ordinateurs. Cela signifie que, comme les ordinateurs grand public, ils peuvent être infectés par des virus», indique-t-il.

Les résultats complets de ces recherches, qui suscitent quelques craintes sur le plan médical, pensons notamment aux risques encourus par des pacemakers ou des implants cochléaires, seront présentés la semaine prochaine en Australie, lors de l'International Symposium on Technology and Society.



30/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres