Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Les communications téléphoniques du temps

Intrication

Code Quantum . Le voyage dans le temps des particules | Mystère et ...

Sur  le  lien  ci - dessus  nous  evoquions  cette  nouvelle  théorie  qui  dit que  l'  intrication  des  particules  pourraient  se  derouler  aussi  dans  le  temps  . Et  bien  si  dans  le  futur  proche  SI  nous  mettons  au  point  des  ordinateurs  ou  telephones  quantiques  et  bien  par  le  truchement  du  jeu  de  particule  ,  l' intrication  Pour  être  plus  précis  nous  pourrions  entrer  en  contact  avec  des  ordinateurs  qui  fonctionneraient  100  Ans  dans  le  futur  .  Une  communication  entre  des  hommes  d'  aujourd' hui  pourraient  se faire  avec  des  hommes  du  futur  , à  condition  que  les  deux  époques  differentes  utilisent  des  ordinateurs  quantiques  .

 

Cryptographie, ordinateur ou téléportation quantiques : au cœur de ces applications réside un phénomène fascinant appelé « intrication ». Deux photons jumeaux sont intriqués si les propriétés de l'un dépendent de celles de l'autre, quelque soit la distance les séparant. Une nouvelle source de photons intriqués 20 fois plus brillante que tous les systèmes existants a été mise au point par une équipe du Laboratoire de Photonique et de Nano-structures (LPN) du CNRS. Ce dispositif inédit est capable d'augmenter considérablement le débit des communications quantiques et constitue un élément clé des futurs procédés de logique quantique. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature du 8 juillet 2010. 

Prenez un photon à Paris et un autre à Tokyo : s'ils sont « intriqués », ils sont interdépendants et la mesure des propriétés de l'un permet de connaître instantanément les propriétés de son jumeau, quelque soit la distance les séparant. Cette mystérieuse propriété, appelée « intrication », a un grand potentiel d'application dans les domaines de l'information, tels que la cryptographie, l'ordinateur ou la téléportation quantiques. Habituellement, les chercheurs utilisent des sources de paires de photons - ou jumeaux- intriqués faciles à mettre en place (un laser transformant un photon en deux photons de couleur différente) mais avec une brillance très faible : moins d'une impulsion sur 100 contient effectivement une paire de photons intriqués ce qui limite fortement le débit de toute communication quantique. De plus, la taille de ces sources les rend difficile à intégrer dans des microsystèmes.

Une équipe du Laboratoire de Photonique et de Nano-structures (LPN) du CNRS a mis au point une source lumineuse de photons intriqués 20 fois plus brillante que tous les systèmes existants. Les chercheurs ont inventé un système original de « molécule photonique » dans laquelle une boîte quantique(1) semi-conductrice émet une paire de photons intriqués par impulsion excitatrice. Cette molécule photonique constitue un piège pour chacun des photons de la paire et permet de les collecter efficacement. La source ainsi réalisée fonctionne à un débit d'une paire de photons collectée toutes les 8 impulsions (contre moins d'une paire toutes les 100 impulsions obtenue jusqu'à présent). A terme, les chercheurs devraient atteindre un débit proche d'une paire de photons par impulsion. Grâce à ce dispositif, des diodes électroluminescentes de paires de photons intriqués pourront par exemple être fabriquées et présenter des débits proches du gigahertz (c'est-à-dire de l'ordre du milliard de hertz). Les scientifiques du LPN ont par ailleurs montré que l'utilisation de ce concept de « molécule photonique » permet d'améliorer la qualité de l'intrication des paires de photons émises.


13/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres