Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Ovni et Antigravitation . Fabriquer un trou de ver ?

bob_lazar_soucoupe.jpg


http://www.dailymotion.com/video/x5mhpn_experience-de-philadelphie-vhs-ultr_news

La porte des étoiles . Génerateur Antigravitationnel - Paranovni ...

En 1936, Einstein et son collaborateur Nathan Rosen ont imaginé un raccourci dans l'espace-temps, appelé "pont d'Einstein-Rosen", pour relier deux points très éloignés dans l'univers par une incursion dans une quatrième dimension spatiale. Dans les années cinquante, le physicien John Archibald Wheeler leur donnera le nom de "Trous de Ver". Comme les Trous Noirs,  les trous de ver apparaissent dans des régions de l'univers où l'espace-temps est très courbé. Ces Trous de Ver constituent l'hyperespace, la quatrième dimension, l'au-delà, l'univers parallèle dans lequel se déplacerait celui qui voyage à une vitesse supérieure à celle de la lumière et le voyageur du temps. On peut voir sur la figure... du cahier central la représentation d'un Trou de Ver.


En   1985, Kip Thorne montra que la seule manière de préserver la stabilité structurelle d'un trou noir serait de le tapisser d'une matière anti-gravitationelle...ce qui produirait un champ anti-gravitationel...

voir lien suivant .

Kip Thorne - Wikipédia

Sachant   que  les  Ovnis  seraient  propulsés  par  une  energie  Anti - Gravitationnel  ,  il   faudrait  seulement  récuperer  les  generateurs  Anti gravitationnel  du  vaisseau  ,  les  fixés  solidement  sur  une  structure  bétonné   et   les  mettre  en  route  en  augmentant  progressivement  leurs  puissances  .

Et  bien  au  bout  de  quelques  minutes  ,  vous  finirez  par  ouvrir  un  vortex  (  Trou  de  ver  )  qui  vous  connèctera  automatiquement  vers  une  autre  région  de  l'  espace - temps  . Voir  lien  suivant  .

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=FsiFD8dZoC4

trou.gif - 31333 Bytes


Le problème pour voyager dans le temps et l'espace en utilisant les trous de vers (Théorie P.E.R.) serait déjà de le trouver et ensuite de le maintenir ouvert.

Des indices tendent à prouver qu'ils existent mais seulement à l' échelle microscopique. Ils ne mesureraient que 10e-43 cm et disparaîtraient au bout de 10e-35s pour cause d'instabilité structurelle.

Cependant, en 1985, kip THORNE de CalTech montra qu'il pouvait exister des trous de ver assez grands pour laisser passer un être humain et même un vaisseau (extra-terrestre ?).

La seule chose à maîtriser serait l' énergie négative si nous voulons en créer un nous-même (l'expérience de Philadelphie ?). La seule manière de maintenir un trou de ver ouvert et stable serait de le tapisser d'une matière anti-gravitationnelle, appelée "matière exotique", ce qui produirait un champ anti-gravitationnel (énergie négative).

C'est l'un des problèmes majeurs auquel se heurtent les scientifiques. : comprendre le passage des rayonnements (l' énergie négative) à l'intérieur des trous de ver, c'est à dire le passage de rayonnements convergents à l'entrée à des rayonnements divergents à la sortie.

La matière ordinaire (de masse positive) attire les objets environnants à l'entrée du trou noir et la matière exotique (de masse négative) expulse les objets à la sortie (la fontaine blanche). La fontaine blanche serait un puits symétrique gravitationnel du trou de ver (Einstein et Nathan Rosen). Toute matière tombant dans ce puits serait expulsée en un autre point de l' espace et du temps.

Utiliser ce puits gravitationnel permettrait de voyager plus vite que la lumière en des points très éloignés de l' Univers, la lumière suivrait une trajectoire plus courte que celle de notre espace-temps qui accomplit une trajectoire en suivant un espace courbe du à la densité de la matière.



28/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres