Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Reperer des Extraterrestres grace à la trainée lumineuse de leurs vaisseaux spatiaux

Deux physiciens espagnols ont lancé récemment l’idée de chercher les signes de vie dans l’espace en traquant les lumières stellaires émises par les vaisseaux extraterrestres.

Le destroyer stellaire de L'Empire contre-attaque de la saga «Star Wars» pourrait-il refléter une trace lumineuse dans l'espace? C'est ce sur quoi tablent les chercheurs.

Prouver la présence d’une vie extraterrestre: c’est le rêve de nombreux chercheurs, qu’ils soient astronautes, physiciens ou exobiologistes. Et pour y arriver, certains n’hésitent pas à imaginer les techniques les plus folles.

Ainsi deux Espagnols ont soumis à la communauté scientifique une idée pour le moins originale. Sur le site de pré-publications arxiV, les deux physiciens proposent de traquer non pas l’extra-terrestre mais son vaisseau spatial. En effet, pour eux, les astronefs capables de se propulser à la vitesse de la lumière émettent une lumière stellaire qu’il est désormais possible de détecter.

Selon Le Monde, les deux chercheurs spéculent sur le fait que les extraterrestres représentent une civilisation avancée, capable d’explorer d’autres systèmes solaires. Or, pour y arriver, il faut disposer d’une source d’énergie considérable (antimatière? trou noir?) pour se propulser à la vitesse nécessaire.

Taille et vitesse du vaisseau

Les Espagnols estiment aussi que si ces extraterrestres partent en exploration dans l’espace, c’est sans doute pour quitter leur étoile en fin de vie. Mais pour ce faire, ils doivent disposer d’un vaisseau suffisamment grand pour contenir la colonie chargée de trouver un nouvel habitat. Sans oublier la nourriture, les armes, les engins spatiaux plus petits pour naviguer sur place, etc, façon «l’Etoile Noire» de «Star Wars».

Bref: ce n’est pas une mince affaire que de venir se promener aux confins des galaxies lointaines, même pour des aliens évolués. Et pour y arriver, la technologie inhérente à cet exploit laisserait un reflet lumineux particulier, proportionnel à la taille du vaisseau, qui pourrait être capté par les astronomes d’aujourd’hui de notre planète.

Pour avoir de meilleures chances de repérer ce signal, les deux Espagnols recommandent donc aux observatoires de viser les couples d’étoiles proches l’une de l’autre, entre lesquelles pourraient transiter des vaisseaux spatiaux.




06/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres