Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Sommes - nous tous conditionnés et manipulés ???

 
 
 
 
 
Si nous comprenons les mécanismes et les motivations de la pensée de groupe, ne pouvons-nous pas contrôler et enrégimenter les masses selon notre volonté, sans qu’elles ne s’en doutent? La pratique récente de la propagande a prouvé que c’était possible, du moins jusqu’à un certain point. — Edward Bernays, Propaganda, 1928
 
 
Sur  la  vidéo  ci - dessus  ,  une  etrange  experience  fut  réalisé  sur  des  individus  lambda  . On  leur  a  presenté  deux  questionnaires  , l'  un  faisait  allusion  a  la  vieillesse  et  l'  autre  aux  Atlètes  .  Ensuite  on  a  calculé  le  temps  mis  par  tous  ses   sujets  pour  sortir  . Le  resultat   est  stupefiant  .
 
Dans  le  cas  du  questionnaire  sur  la  vieillesse  ,  les  personnes  ressortiront  en  marchant  lentement  . Sur  le  questionnaire  traitant  des  Atlètes  ,  les  sujets  experimentés  ressortiront  en  accelerant  le  pas  .
 
Tous  les  sujets  que  nous  diffusent  les  médias  télévisuel  et  radiophoniques  ont  une  incidence  sur  notre  manière  de  pensée  et  d'  agir   ????
 
Savoir  manipuler  par  l'  emotion  et  le  divertissement  ?
 
La  plupart  des  hommes  sont  faibles  au  niveau  de  l'  emotionnel  .
  Soulever en eux une émotion forte, c’est les pousser dans une direction. Il suffit de choisir laquelle ou par exemple de désigner un ennemi. La première des émotions capable d’exercer un empire extraordinaire sur les êtres humains est la peur. Il est évident que celui qui saurait avec habileté manipuler la  serait un grand manipulateur. Maintenir en permanence les hommes dans la peur, ce serait les rendre très influençables.
 
 
Dans le registre de l’émotionnel, les hommes sont aussi très influençables sous l’effet d’une sollicitation au . Il suffirait de multiplier à l’infini les divertissements pour faire naître des désirs et créer de toute pièces une motivation collective suffisante pour qu’ils soient sans cesse détournés de l’essentiel et attelés à toutes sortes de futiles. Le di-vertissement les habitueraient à papillonner de plaisir en plaisir et éloignerait tout in-vestissement sérieux. Comme dans Le Meilleur des Mondes d'Aldous Huxley. Là encore, les médias seraient extrêmement utiles. Il suffirait de les détourner de leur mission d’information pour les remplir de jeux variés et de spectacles. Si l’événementiel devenait purement ludique, le contrôle des populations serait assez facile. Il est simple de noyer la lucidité dans la légèreté et la dérision constante. Plus les hommes sont futiles et écervelés, plus ils sont faciles à manipuler.
 
Les moyens de la manipulation se situent dans deux extrêmes. Désinformer tout d’abord. Retenir soigneusement toute information d’une importance capitale qui serait susceptible de mettre l’esprit sur le chemin de la vérité. L’information doit rester allusive, partielle, très fragmentaire, souvent erronée et distribuée à petite dose. Il faut que les hommes aient l’impression d’être informés, mais ce doit être une simple impression. On ne doit jamais révéler l’essentiel et ne diffuser que l’accessoire. Il faut si possible discréditer les sources sérieuses et entretenir une information officielle convenue. Donner le sentiment aux gens qu’ils sont informés et qu’ils ont même de la chance de l’être par rapport à la condition maudite des pays totalitaires où l’information ne circule pas. Leur donner cette fierté est important, mais cela ne veut pas dire être très rassurant. Il faut laisser planer l’inquiétude qui amène les gens à faire confiance dans un pouvoir qui les protège.


26/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres