Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Une âme en peine . Un revenant sème la panique .

 

Bonjour à tous et toutes,

Comme vous devez le savoir le Canada a été colonisé par la France et par l’Angleterre. Après la guerre de 7 ans, les Anglais prirent le contrôle de l’Amérique du Nord par le Traité de 1763. La France avait le choix entre garder la Nouvelle-France ou garder les Antilles Françaises. Comme vous devez vous en douter le choix a été pour la canne à sucre et le rhum. La fourrure était en déclin sur le marché européens.

Sydney, appelée la Ville de l’Acier par ses habitants (on y compte plus de 25 mille résidents), fut fondée en 1785 par le colonel Joseph Frederick Wallet DesBarres, gouverneur de l’île du Cap-Breton, qui lui a donné le nom de Sir Thomas Townshend, vicomte de Sydney, qui était ministre de l’Intérieur de la Grande-Bretagne à l’époque.

Les premiers résidents de Sydney étaient des soldats anglais démobilisés après la guerre contre les États-Unis auxquels se sont joint un certain nombre de Loyalistes britanniques, venus de l’État du Maine. Entre 1784 et 1820, Sydney fut la capitale de la colonie de l’île du Cap-Breton, mais cette colonie a fusionné avec la Nouvelle-Écosse et Sydney a ainsi perdu son titre de capitale.


Le 15 octobre 1785, deux officiers de l’armée britannique de la garnison de Sydney, en Nouvelle-Écosse, font un rapport officiel à l’intention de leurs supérieurs sur l’apparition d’un fantôme – un jeune homme très pâle – qui s’est manifesté devant eux dans une caserne. Le fantôme a traversé les murs du bâtiment, puis, alors qu’il se promenait dans le couloir de la caserne, il a lancé un regard lourd de sens vers les officiers.

L’un d’eux ajoute qu’il aurait reconnu son frère qui habitait alors en Angleterre et qui était bien vivant. Naturellement, quelques semaines plus tard la nouvelle parvint que le frère était mort au moment même de son apparition au Canada.

Toutefois, l’histoire ne finit pas là. Le fantôme continue de semer la panique parmi les soldats. Il apparaît toutes les nuits ou presque. Il parcourt parfois les rues du village, d’autres fois, il monte sur les toits ou hurle dans la profonde obscurité des nuits glacées…

Finalement, des dizaines de résidents de Sydney identifient le fantôme. Il s’agit d’un soldat mort de causes naturelles. Son corps fut vendu par l’armée à un docteur local pour ses recherches (fait courant à l’époque, de nombreux médecins étudiaient l’anatomie en disséquant les corps de citoyens décédés). Il n’a toutefois pas eu le temps d’entreprendre des études approfondies, car les amis du militaire ont protesté et le corps du malheureux fut enterré. Mais le docteur avait déjà coupé les bras du soldat, et c’est ainsi -le fantôme étant dépourvu de bras- que le public a reconnu l’identité du revenant.



21/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres