Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Des romanciers avaient prophétisés les révoltes arabes

Le roman de l'Egyptien Mohamad Salmawy décrit la révolution Place Tahrir

Si les services de renseignement lisaient des romans, ils auraient été peut-être été moins pris au dépourvu par la contestation arabe. Des ouvrages récents ont décrit de façon prophétique les scènes de révolte qu'on a vu se dérouler dans les rues, ou encore l'atmosphère explosive des fins de règne des dictateurs.

Les critiques de la presse arabe n'en reviennent pas : un roman paru en novembre dernier met en scène des manifestations de jeunes place Tahrir qui grossissent après des appels sur Facebook et par SMS, puis des grèves et une atmosphère insurrectionnelle au Caire qui mènent à la démission du gouvernement et à la tenue d'élections libres.

L'auteur des « Ailes du papillon », Mohamad Salmawy, président de l'Union des écrivains égyptiens et ancien rédacteur en chef d'Al-Ahram, hebdo en français, s'étonne lui-même de ses prophéties :

« J'ai fini d'écrire mon roman à la fin de l'été et il est paru quelques semaines avant que n'éclatent les événements en Tunisie ! »

Issa, héros qui vit les mêmes choses que Mohamed Bouazizi

Bien d'autres romanciers arabes ont décrit et dénoncé ces dernières années les réalités explosives de leurs sociétés sous la pression des régimes tyranniques avec une clairvoyance annonciatrice des révolutions en cours.

Dans « La Peur », paru fin 2009, le Marocain Rachid Jallouli évoque le désespoir de son héros « transformé en chien […] alors qu'il est cultivé, diplômé d'un doctorat en littérature comparée et d'une maîtrise de philo.

Amoureux de la liberté et de la poésie mais au chômage, il est obligé de vendre des légumes et des cigarettes à crédit. » Comme Mohamed Bouazizi, Issa, le héros de Jallouli, est interpellé par la police « comme terroriste » mais chez lui, « la peur et la volonté de survie sont plus fortes que le désespoir » qui a poussé le jeune Tunisien de Sidi Bouzid à s'immoler par le feu.



24/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres