Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Israël s' inquiète de la démocratisation du monde Arabe

Pourquoi   une  démocratisation  arabe  inquiète - t - elle  l ' Etat  d'  Israël  ????

Car  jusqu' à  present  , Israël  expliquait  au  monde  qu' elle  était  la  seul  démocratie  dans  la  région  . 

Donc   pour  ne  pas  voir  de  régimes  arabes  élue  democratiquement  ,  Israel   remuera  par  stratégie  le  danger   de  l' islamisme   ?  Ce  que  l' europe avait  faite  avec  BEN  ALI  .

Venons en maintenant à l'évènement majeur de ces dernières semaines.

L'Europe  n'a jamais été regardant sur la nature des régimes arabes. Il a toujours préféré avoir affaire à des pouvoirs forts et autocratiques et ne s'est jamais soucié de leur respect des droits de l'homme. Il est vrai que jusqu'à aujourd'hui il n'y avait pas beaucoup d'alternatives dans le monde arabe : monarchies absolutistes puisant leur légitimité dans l'islam, dictatures militaires d'inspiration laïque ou républiques dirigées par des présidents réélus régulièrement avec des majorités de plus de 90 %. Israël n'échappe évidemment pas à cette analyse, préférant traiter avec des régimes pro occidentaux gouvernées par des dirigeants autocrates capables de s'opposer à la montée de l'islamisme.

La révolution en cours en Tunisie va peut être le forcer à se positionner face à un nouveau type de régime, inconnu jusqu'à présent parmi les pays arabes, une démocratie laïque. Il est certes trop tôt pour le dire car beaucoup de dangers existent encore qui peuvent compromettre les espoirs portés par cette révolution de jasmin.  Ces dangers peuvent venir d'abord de la Tunisie elle-même : des caciques de l'ancien régime corrompus qui n'ont peut-être pas dit leur dernier mot, des islamistes qui sont aux aguets ; ou encore des pays voisins qui ne verront certainement pas d'un bon œil l'installation d'une république démocratique à leurs frontières. Mais les évènements actuels qui ont surpris tout le monde, y compris les leaders de l'opposition tunisienne en exil en Occident, sont certainement les plus importants survenus dans le monde arabe depuis l'indépendance de ces pays.

Israël  préfère  se  genre  de  regimes  despotiques  à  une  démocratie  qui  fera  ressurgir  la  volonté  du  peuple  et  non  celle  d'  un  dictateur  que  l' on peut  controler  ..

Le vice-Premier ministre israélien exprime son inquiétude face à la démocratisation du monde arabe, après la dissolution du régime tunisien

La chute du régime tunisien dirigé par Zine El Abidine Ben Ali peut avoir de graves répercussions, a déclaré le vice premier ministre Israélien Sylvan Shalom.

Dans une entretien accordé à la radio israélienne vendredi soir, Shalom a déclaré qu'il était issu d'une famille d'immigrants Tunisiens.

"Je crains que nous nous trouvions maintenant devant une nouvelle phase très critique dans le monde arabe. En cas d'effondrement du régime tunisien actuel, la sécurité nationale d'Israêl ne seta pas affectée de manière significative dans l'immédiat, a-t-il dit. "Mais nous pouvons cependant supposer que ces développements constituent un précédent qui pourrait se répéter dans d'autres pays, pouvant affecter directement la stabilité de notre système."

Shalom a ajouté que si les régimes voisins de l'Etat d'Israël devaient être remplacés par des systèmes démocratiques, la sécurité nationale israélienne pourrait être menacée de manière significative. Les nouveaux régimes défendraient ou adopteraient des lignes politiques intrinsèquement opposées à la sécurité nationale d'Israël, a-t-il dit.

Le vice-Premier ministre a indiqué qu'Israël et la plupart des régimes arabes ont un intérêt commun à lutter contre ce qu'il a appelé le "fondamentalisme islamique" et ses organisations "radicales" qui menacent Israël.

La menace, a-t-il ajouté, est ce qui motive en grande partie la coordination directe et indirecte en matière de renseignements entre Israël et les régimes arabes.

Shalom a souligné qu'un monde arabe démocratique ferait cesser cette actuelle allégeance, parce qu'un système démocratique serait gouverné par une population en général opposée à Israël.




31/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres