Paranovni - Sciences Parallèles

Paranovni -  Sciences  Parallèles

Un rayon tracteur capable de tracter des cellules

Une équipe de chercheurs de l'Université de Saint Andrews vient de mettre au point un aimant utilisant de la lumière pour attirer ou rejeter des éléments microscopiques, comme des cellules. Un dispositif encore au stade de prototype mais dont les champs d'applications promettent d'être larges.

"Nous sommes comme attirés par un aimant laser !" Cette fameuse phrase de Han Solo, pilote du faucon Millenium s'approchant de l'Étoile de la Mort dans la Guerre des étoiles résume dans l'infiniment grand ce que vient de réaliser pour l'infiniment petit l'équipe du Docteur Tomas Cizmar, de l'École de Médecine de l'Université de Saint Andrews.

Citée par le site de la BBC et parue dans la revue Nature Photonics, la prouesse de l'équipe du Dr Cizmar se matérialise par une sorte d'aimant qui utilise la lumière, se focalise sur une cellule et parvient à l'attirer et à la conduire sur un "champ lumineux". Cet "aimant de lumière" réalise ainsi l'inverse de ce qu'avait découvert Johannes Kepler au XVIIème siècle. L'astronome allemand avait remarqué, à cette époque, que la queue d'une comète était toujours située à l’opposé du soleil.

"C'est surprenant. Ce n'est que lorsque nous avons observé dans le détail ce qu'il [l'aimant de lumière] faisait, que nous avons vu qu'il se passait l'inverse de ce que nous pensions", explique le Dr Cizmar. "Les domaines d'applications vont être très stimulants. Dans son utilisation, l'aimant est très sélectif vis à vis des propriétés des particules sur lesquels il agit, donc on peut des particules spécifiques dans un mélange. Ceci pourrait par exemple être utilisé pour séparer les globules blancs du plasma sanguin", avance-t-il.



01/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres